Please wait...


Résumé

Introduction

Le but de cette étude est d’évaluer l’intérêt de suivre la cinétique de la Protéine C-réactive (CRP) postopératoire comme approche pour éliminer le diagnostic de fistule anastomotique et d’essayer d’établir un seuil optimal à forte sensibilité et valeur prédictive négative.

Matériel et méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective qui a été menée dans deux service de chirurgie digestive au niveau de CHU à Rabat, sur une période globale de 46 mois. Nous avons inclus tous les patients consécutifs opérés d’une chirurgie colorectale élective avec rétablissement immédiat de la continuité. Nous avons enregistré l’ensemble des fistules anastomotiques. Pour tous les patients, nous avons recueilli les résultats disponibles de la CRP du deuxième et du quatrième jour postopératoires et nous avons aussi calculé le rapport de la CRP J4/J2. La précision diagnostique de ces trois paramètres a été étudiée par l’emploi de la courbe.

Résultats

110 patients ont été inclus, 16 patients (15,4 %) ont présenté une fistule anastomotique. Les taux sériques de la CRP mesurée au quatrième jour postopératoire et le rapport CRP Jour 4/ Jour 2 étaient significativement plus élevés chez le groupe de patients présentant une fistule anastomotique par rapport au groupe de patients indemnes de fistules. A l’analyse de la courbe ROC, la meilleure précision diagnostic pour la prédiction de fistule anastomotique a été obtenue par la CRP mesurée au quatrième jour postopératoire, suivie du rapport CRP Jour 4 / Jour 2 (0,870 et 0,827 respectivement).

Conclusion

La CRP à J4 et le rapport CRP jour 4/ jour 2 sont tous les deux efficaces pour éliminer le diagnostic de fistule anastomotique et constitueraient de bons critères de sortie après chirurgie colorectale élective.

Lien PDF: http://ao.um5s.ac.ma/jspui/bitstream/123456789/17394/1/M%20216%202019.pdf



Résumé

Introduction

L’excision totale transanal du mésorectum est une nouvelle technique conçue pour surmonter les limites rencontrées dans la pratique de l’excision laparoscopique totale du mésorectum dans le cancer du rectum, en particulier chez les patients obèses de sexe masculin avec un bassin étroit et des tumeurs du moyen et bas rectum.

Objectif

L’objectif de notre méta-analyse est d’évaluer les résultats oncologiques et périopératoires de la TaTME par rapport à la LaTME dans les cancers du moyen et bas rectum.

Méthodes

Une méta-analyse basée sur les directives de publication préférées pour les revues systématiques et les méta-analyses (PRISMA) a été réalisée dans MEDLINE (PubMed). Toutes les études originales publiées en anglais comparant TaTME à LaTME ont été incluses. La qualité des études incluses a été évalué à l’aide de l’échelle d’évaluation de la qualité Newcastle-Ottawa et du manuel Cochrane Library Handbook 5.1.0. L’analyse des données a été réalisée à l’aide du Review Manager 5.3.

Résultats

Douze études incluant 835 patients avec TaTME et 1707 patients avec LaTME atteints de cancer du rectum répondaient aux critères d’inclusion. Concernant les résultats oncologiques aucune différence significative n’a été observée entre les deux groupes à propos de la marge circonférentielle positive, marge de résection distale positive, qualité macroscopique du mésorectum, ganglions lymphatiques récoltés. Quant aux résultats périopératoires, taux de conversion, durée de l’opération, durée d’hospitalisation, fuites anastomotiques et les complications postopératoires ont été comparable entre les deux groupes.

Conclusion

Notre méta-analyse prévoit que la TaTME a le potentiel de devenir une approche alternative valable pour le traitement du cancer du moyen et bas rectum par rapport à LaTME.

Lien PDF:



Résumé

Généralités

L’objectif de cette enquête est de faire une description des données de la technique chirurgicale des hernies inguinales de l’adulte au Maroc, des taux de complications peropératoires, de la durée de séjour, et des taux de complications postopératoires.

Méthodes

Cette étude transversale prospective à l’échelle nationale a été menée par la Société Marocaine de Chirurgie et la Société Marocaine de Chirurgie Digestive. Elle a inclus des patients de sexes masculins, âgés de 18 ans ou plus, ayant une hernie inguinale diagnostiquée cliniquement par un chirurgien et réparé durant la période de recrutement définie sur 30 jours.

Résultats

Le taux de réponses valides au questionnaire a été de 88,78 % (95 cas). Les patients ont bénéficié d’une anesthésie générale dans 12 cas (12,6%), d’anesthésie régionale dans 82 cas (86,3%). Chez la majorité des patients (84,2%), l’antibioprophylaxie a été administrée de façon systématique à l’induction. 83,2% des patients ont été opérés selon la technique du Lichtenstein. La laparoscopie Transabdominale prépéritonéale (TAPP) a été pratiqué seulement chez 11,6% des patients. La chirurgie ambulatoire a été utilisé chez 2,1% des patients. Douze patients ont présenté un sérome postopératoire et seulement 2 patients ont présenté un hématome post opératoire. Nous notons un décès.

Conclusions

Nous avons pu à travers cette enquête nationale identifier des opportunités d’amélioration dans la chirurgie de l’hernie inguinale au Maroc. Ici se place le rôle des sociétés savantes, à travers une programmation de sessions de formation continue dédiées à la chirurgie de l’hernie inguinale dont le but est de sensibiliser les chirurgiens aux meilleures pratiques.

Lien PDF: http://ao.um5s.ac.ma/jspui/bitstream/123456789/17409/1/M2522019.pdf



Résumé

Introduction

Notre étude vise à analyser les propriétés psychométriques de la version arabe dialectale marocaine des scores de continence LARS et WEXNER.

Materiel et méthodes

La traduction des scores de LARS et WEXNER a été faite selon les normes de traduction et contre-traduction. 143 patients ont répondu au questionnaire avec un sous-groupe de 42 patients l’ayant refait une deuxième fois afin d’examiner la fiabilité test retest. La consistance interne a été démontrée par mesure du coefficient alpha de Cronbach. La corrélation de chacun des deux scores avec le questionnaire de qualité de vie QLQ-C30 de l’EORTC a permis de tester la validité convergente, la validité discriminante a quant à elle été prouvée par leur capacité à distinguer des groupes de patients cliniquement et pathologiquement différents.

Résultats

La consistance interne est proche de l’acceptable pour le LARS (0,66) tandis qu’elle est excellente pour le WEXNER (0,91). La concordance dans le temps entre les deux tests est appréciée à travers le graphique de Bland Altman avec un accord à 95%. Le pourcentage de patients faisant partie de la même catégorie entre les deux tests est de 85,6% pour le LARS et de 88% pour le WEXNER. L’analyse des dimensions fonctionnelles du QLQ-C30 est statistiquement signifiante avec corrélation négative, sauf pour l’échelle de fonctionnement physique concernant le WEXNER. Les deux scores ont montré une corrélation positive pour le symptôme de diarrhée ainsi qu’une aptitude à différencier les sous-groupes de patient selon le siège de la tumeur, l’administration de radiochimiothérapie et enfin le type d’anastomose. La corrélation entre les deux scores LARS et WEXNER est positive avec un coefficient de 0,76.

Conclusion

La version arabe marocaine des scores LARS et Wexner a des propriétés psychométriques valides et peut être utilisée comme outil d’évaluation autant dans la pratique que dans la recherche.

Lien PDF: http://ao.um5s.ac.ma/jspui/bitstream/123456789/17807/1/M4622019.pdf



Résumé

Contexte

Un nouveau programme de chirurgie hépatique a été lancé à l’Institut national d’oncologie (INO) en janvier 2018. Pour gérer les complications de résection hépatique, un programme d’amélioration continue de la qualité, axé sur la sécurité des patients, a été progressivement mis en place durant la période d’étude.

Méthodes

Les données des 100 premiers cas consécutifs d’hépatectomies à partir de janvier 2018 à l’INO ont été collectées prospectivement sur une base de données dédiée pour une analyse rétrospective. L’objectif était d’identifier pour tout cas de complications graves les facteurs contributifs, les tendances de survenue de ces complications pendant la période d’étude, les facteurs de récupération et les mesures d’amélioration à implémenter. La RCA a été réalisée par une équipe de recherche composée d’un chirurgien spécialisé en chirurgie digestive hépatobiliaire et d’une étudiante en médecine. Cinq autres participants ont été sélectionnés pour contribuer à l’analyse.

Résultats

100 patients ont eu une hépatectomie avant la fin de l’année 2019 à l’INO et ont donc été inclus pour une analyse quantitative. Parmi ces patients, 15% ont développé des complications postopératoires graves, dont 5% de décès avant J90, et ont donc été inclus pour une analyse qualitative. Le graphe CUSUM a montré une tendance vers une diminution du taux de complications graves survenues après le 49ème cas. La RCA agrégée des complications graves a identifié l’existence de facteurs multidimensionnels auxquels on pourrait remédier grâce aux mesures correctives.

Conclusion

Les mesures correctives ne sont pas spécifiques à la chirurgie hépatique et incluent le renforcement des facteurs de récupération observés, destinés à renforcer la culture de sécurité globale du patient.

Lien PDF: http://ao.um5s.ac.ma/jspui/bitstream/123456789/18036/1/M0902020.pdf


Copyright by Digital Zone 2018. All rights reserved.